Les enjeux de la RE 2020

28 Déc 2021 | Tendances

La nouvelle année approche ainsi que l’entrée en vigueur pour la construction de logements de la Réglementation Environnementale 2020 ​ou RE2020 !

La consommation moyenne d’énergie par habitant reste très élevée en France et l’objectif de la Réglementation Environnementale (RE) est de participer à réduire la consommation énergétique des nouvelles constructions.

Des logements très énergivores
En France, le secteur du résidentiel et tertiaire représente 45 % de la consommation énergétique totale. C’est le secteur utilisant le plus d’énergie en France, devant ceux des transports et de l’industrie. En termes d’émissions de gaz à effet de serre, le secteur du résidentiel se place en 3e position, derrière ceux des transports et de l’agriculture, avec 19% des émissions de gaz à effet de serre.

Du nouveau pour la RE 2020
La RE 2020 reposera sur 3 normes clés et complémentaires :

  • Avoir une consommation de chauffage inférieure à 12 kWhep/m²/an ; pour cela vous pouvez investir dans une isolation performante, miser sur une ventilation efficace et respecter une conception bioclimatique optimale.
  • Avoir une consommation totale d’énergie primaire inférieure à 100 kWh/m²/an, soit moitié moins que pour la RT 2012. Une possibilité pour réduire sa dépense énergétique est d’utiliser la domotique (dispositif intelligent regroupant les systèmes de gestion automatisés, appliqués à l’habitation).
  • Produire une énergie renouvelable pour avoir un bilan énergétique passif ou positif. Il existe de nombreux dispositifs de production d’énergie : panneaux solaires, puits canadien, poêle à bois…

Des consommations d’énergie réduites
Contrairement à la RT 2012, la RE 2020 ne se concentre pas seulement sur la dimension thermique des bâtiments. Les réglementations viseront principalement à limiter la consommation d’énergie, laissant une liberté totale de conception. Les bâtiments à énergie positive sont des bâtiments qui produisent plus d’énergie (chaleur, électricité) qu’ils n’en consomment.

Cependant, les murs, les toits, voire les fenêtres peuvent être mis à profit dans l’accumulation et la restitution de la chaleur ou dans la production d’électricité. L’excédent en énergie se fait grâce à des principes bioclimatiques et constructifs ainsi que par le comportement des usagers qui vont limiter leur consommation. Si les constructions RE 2020 seront plus onéreuses, cet investissement sera rapidement rentabilisé grâce aux économies que vous pourrez faire sur vos factures énergétiques dès la première année.

Pour plus d’informations, nous sommes à votre disposition du lundi au vendredi de 8h30 à 18h. Contactez-nous !

Découvrez les derniers articles

On s’était dit rendez-vous dans 10 ans !

On s’était dit rendez-vous dans 10 ans !

Cela fait 10 ans maintenant qu'A.M.E vous accompagne dans tous vos projets d’installations électriques, vous offre un service sur mesure et vous garantit une réelle expertise. A.M.E., c’est aussi une belle aventure humaine avec une équipe dynamique, professionnelle et...

NF C 15-100, quelles normes pour la salle de bain ?

NF C 15-100, quelles normes pour la salle de bain ?

La norme NFC 15-100 regroupe les réglementations en vigueur concernant les installations électriques dans les habitations. Dans les pièces d’eau, les installations électriques nécessitent certaines précautions pour garantir la sécurité des personnes et des...

Eur’ohm la petite française

Eur’ohm la petite française

Nous avons à cœur de sélectionner chaque jour les meilleurs articles du marché pour répondre à vos besoins en matériel électrique, pour cela nous cherchons des solutions économiques et fiables. Dans cette démarche nous avons choisi de travailler avec la marque Eur’ohm...